Comment détecter et ralentir la myopie chez l’enfant ?

Cris d’alerte ! Selon une récente étude, en 2050, la myopie toucherait une personne sur deux. Actuellement, près de 20% des enfants voient déjà flou ! Alors oui, si les 2 parents sont myopes, l’enfant multiplie par 8 le risque de le devenir, mais la génétique n’est de loin pas la seule raison de ce nouveau problème de santé publique. Pour nous éclairer sur le sujet, MotherStories a demandé l’avis à des spécialistes de l’Hôpital ophtalmique Jules-Gonin à Lausanne et récolté les témoignages de mamans de la communauté.

Petite fille qui porte des lunettes de vue et est contente

Mais commençons par le commencement, la myopie c’est quoi ? 
La myopie est un trouble visuel qui forme une image floue en avant de la rétine et empêche de voir correctement de loin. Elle est causée par un œil anormalement long.

La rétine n’aime pas le flou qui est un facteur de progression de la myopie.

Dr Pierre-François Kaeser, médecin adjoint responsable de l’unité de strabologie et d’ophtalmologie pédiatrique de l’Hôpital ophtalmique Jules-Gonin

Comment ralentir la progression du trouble ?
En le détectant le plus tôt possible ! D’où l’importance de la campagne de prévention et de sensibilisation  de l’Hôpital ophtalmique Jules-Gonin lancée cet automne à l’attention des jeunes et de leurs parents. Une fois la myopie détectée, il est possible de ralentir sa progression grâce à des lunettes ou des verres de contact spécifiques, le port de lentilles de contact pendant la nuit ou l’instillation d’un collyre d’atropine, par exemple. 

On a découvert la myopie de ma fille lors du contrôle pré-scolaire. Il s’est avéré que ce n’était pas que de la myopie et qu’elle avait hérité du problème de vue de son père. En effet, il n’a qu’un œil fonctionnel. L’autre, malgré qu’il soit sain, ne s’est jamais développé. Le dépistage n’était pas courant quand il était enfant et quand ses parents s’en sont aperçus, il était trop tard. Du coup, notre fille a développé le même problème mais heureusement, comme nous l’avons détecté tôt, il est réversible. Sa myopie vient de là.

Adilé, maman

Quels sont les signes de myopie chez un enfant ?
Si un enfant n’arrive pas à lire ce qui est au tableau, s’il plisse des yeux quand il regarde au loin, s’il ne suit pas du regard les personnes ou les objets qui bougent devant lui ou s’il a besoin de s’en approcher pour les voir nets, c’est probablement qu’il a besoin de lunettes.

Il faut le rendre attentif au fait que voir flou de loin, ce n’est pas normal.

Dr Kaeser

Mais alors pourquoi les enfants sont de plus en plus myopes ?
Parce qu’ils ont littéralement le nez collé à leur tablette/smartphone/télé et que leurs yeux ne sont pas assez exposés à la lumière naturelle, du coup, ils se fatiguent et leur vue se détériore.

Pour en savoir plus sur l’impact des écrans sur les yeux des enfants, c’est ici.

De nombreux jeunes restent plongés dans leurs livres ou, pire encore pour leurs yeux, demeurent le regard rivé à leurs écrans sur de longues périodes. Cela les oblige à accommoder en permanence, ce qui favorise l’apparition ou la progression de la myopie.

Dr Kaeser

Comment éviter à notre enfant de devenir myope ?
En étant attentif aux signes cités plus haut qui doivent mettre la puce à l’oreille. Les spécialistes de l’Hôpital ophtalmique Jules-Gonin préconisent de faire vérifier la vue de son enfant chez un professionnel dès son plus jeune âge. Ils recommandent également la mise en place de quelques règles qui peuvent faire la différence :

  • Inciter son enfant à passer chaque jour au minimum 2 heures à l’extérieur à la lumière naturelle.
  • Leur faire prendre l’habitude de placer leur livre ou leur écran à plus de 30 centimètres de leurs yeux.
  • Éviter les écrans avant l’âge de 3 ans, période du développement de la vision, et de limiter son utilisation par la suite.
  • Leur apprendre la « règle des 20 » lors de l’utilisation de la vision de près : toutes les 20 minutes, regarder par la fenêtre à plus de 20 mètres pendant 20 secondes.

L’Hôpital ophtalmique Jules-Gonin a créé un fascicule qui illustre bien les différents signes à surveiller chez son enfant.

Des tips pour faire accepter le port des lunettes à son enfant ?
Il faut avant tout lui expliquer pourquoi il doit en porter et qu’il réalise de lui-même qu’avec c’est mieux. Les opticiens sauront vous accompagner dans le choix d’une monture adaptée à son visage, confortable mais surtout choisie par lui. Pour plus de conseils, nous vous conseillons cet article.

Elle se réjouissait de porter des lunettes pour faire comme son frère et ses parents. Elle les a choisies elle-même, super bien accompagnée par notre opticien. Les lunettes sont légères, elle a sa petite cordelette girly pour ne pas les perdre si elle les enlève. Elle sait qu’à l’école, elle doit les garder et ce n’est pas problématique.

Mélanie, maman

Les enfants ne savent pas entre “voir net » et “voir flou” ce qui est normal et ne vont pas forcément nous en parler. En tant que parent, c’est à nous de les observer et de faire un premier dépistage chez un professionnel le plus tôt possible. Chez MotherStories, la prévention auprès des femmes pendant leur maternité et des jeunes enfants fait aussi partie de notre mission. L’expression « mieux vaut prévenir que guérir » paraît simpliste, pourtant, si on l’appliquait au quotidien, certains problèmes (dentaires, vue, immunité…) pourraient être évités ou diagnostiqués/traités plus tôt. Nous remercions chaleureusement l’équipe de l’Hôpital ophtalmique Jules-Gonin de nous avoir éclairé (sourire) sur un sujet si important.

J’ai remarqué que mon fils plissait beaucoup des yeux et les frottait intensivement surtout après avoir regardé la télé ou lu un livre. Il commençait également à se plaindre de maux de tête et à être extrêmement fatigué. J’ai donc pris rendez-vous dans un centre ophtalmique.

Natalie, maman

Logo de l'hôpital ophtalmique Jean-Gonin

Hôpital ophtalmique Jules-Gonin
Avenue de France 15, 1002 Lausanne
www.ophtalmique.ch
Instagram

À lire aussi /