Le métier d’aide-soignante

MotherStories vous emmène dans les coulisses d’un accouchement à la Clinique Générale-Beaulieu. Tout au long de l’année, vous découvrirez nos Interviews mettant en lumière les différents acteurs présents lors d’un accouchement et le rôle de chacun avant, pendant et après la naissance. Aujourd’hui, découvrez-en plus sur le métier souvent dans l’ombre et pourtant essentiel d’aide-soignante avec l’Interview de Maëva Griot.

Maëva, peux-tu te présenter en quelques mots ?
Je m’appelle Maëva, j’ai 25 ans et je suis aide-soignante depuis 5 ans. J’ai rejoint l’équipe de la Clinique Générale-Beaulieu il y a bientôt 1 an. Avant, je travaillais avec les personnes âgées soit 2 tranches d’âge complètement opposées mais qui ont en commun le besoin de soins, d’écoute, de présence et de bienveillance.

Quel est ton rôle lors d’un accouchement ?
Avant la naissance, mon rôle est de préparer la salle d’accouchement pour l’arrivée du couple et de m’assurer qu’il y ait le matériel nécessaire pour les sages femmes, les infirmières puéricultrice et le gynécologue. Je prends connaissance du plan de naissance s’il y en a un afin de répondre au mieux aux attentes et aux besoins des parents par exemple si la maman souhaite accoucher sans péridurale ou faire le travail dans une baignoire.

Pendant l’accouchement, je suis là pour soutenir l’équipe présente (sage-femmes et infirmières puéricultrices essentiellement) et l’aider dans la prise en charge des couples en répondant à leurs demandes.
Nous sommes une équipe et la communication entre nous est primordiale pour suivre de manière optimale l’évolution du travail et (ré) agir en fonction.

Et après, en post-partum ?
En post-partum, mon rôle est de m’assurer que la chambre de la maman soit parfaitement nettoyée/rangée et qu’elle ne manque rien en collaboration avec les hôtelières (commandes, plateaux repas…). Nous sommes formées pour répondre aux questions des mamans, leur donner des conseils et les guider sur l’allaitement et les soins pour le bébé (change, bain…). On crée des liens forts avec les mamans en particulier avec celles qui ont eu une césarienne car nous les aidons dans l’ensemble des gestes du quotidien. Elles sont reconnaissantes de l’aide qu’on leur apporte et pour nous c’est valorisant.

Quelles sont généralement les demandes des parents une fois de retour en chambre ? Un souvenir à partager ?
Elles sont essentiellement portées sur le bébé (signification des pleurs, comment reconnaitre quand il a faim, s’il a bien mangé, les meilleures positions pour l’allaiter…).

Un jour, une maman a sonné pour me demander si son bébé était bien positionné et dans les meilleures conditions pour manger. Je l’ai avant tout rassurée sur la position du bébé qui était parfaite mais qu’il fallait qu’elle pense également à son confort qui est tout aussi important. En effet, elle avait les épaules tendues et portait son bébé à bout de bras. Je lui ai alors montré comment se servir du coussin d’allaitement (il porte bien son nom) pour pouvoir s’appuyer dessus et la soulager.

Pourquoi avoir choisi le métier d’aide-soignante et qu’est-ce qui t’anime le plus au quotidien ?
J’ai choisi ce métier pour transmettre aux parents nos connaissances. Assister aux premiers gestes hésitants des parents avant de les voir, heure/jour après heure/jour, prendre confiance. Ce sont des moments forts en émotions dont je suis privilégiée et fière de vivre. Ce qui m’anime le plus c’est de me lever le matin sans savoir ce que la journée nous réserve. Chaque mission et chaque accompagnement sont uniques ce qui est très enrichissant et gratifiant.

Si vous avez envie de découvrir la maternité de la Clinique Générale-Beaulieu et rencontrer leur formidable équipe, réservez une visite guidée en appelant directement au numéro suivant +41 22 839 57 07.

À lire aussi /

Dans les coulisses d'un accouchement

Comment gérer les émotions du post-partum ?

Dans les coulisses d'un accouchement

Comment gérer la douleur durant l’accouchement ?

Dans les coulisses d'un accouchement

Le métier de sage-femme

Dans les coulisses d'un accouchement

Le métier d’infirmière puéricultrice